Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Fabrice HOARAU

Le blog de Fabrice HOARAU


Compte rendu de la conférence de presse du 27 Février 2016

Publié par Fabrice HOARAU sur 27 Février 2016, 11:11am

Catégories : #communication presse

Conférence de presse de Claude et Fabrice HOARAU

Saint Louis le 27 Février 2015

Compte-rendu

1 – L’heure est à l’action :

Suspendus du PCR en fin d’année dernière pour avoir fait le choix d’appeler à voter pour la seule liste de gauche qui restait en course pour le second tour des régionales, nous, Claude HOARAU et moi-même, pensons que l’heure est arrivée pour nous de tourner la page. Tout le monde aura compris, à travers les écrits des uns et des autres, que ces suspensions étaient en fait des exclusions déguisées.

Sans l’accepter, car ces décisions à notre encontre restent pour nous inacceptables, nous nous en accommodons et nous laissons à la population mais surtout aux militants et aux sympathisants le soin de juger le positionnement et les actes des uns et des autres.

2 – Fermeture du débat sur les Régionales :

Par ailleurs, nous tenons aussi, ici, à clore le débat sur les régionales. Lors de droits de réponse demandés, le maire de Sainte Suzanne, représentant la direction du PCR a essayé d’expliquer le positionnement de la direction du parti. Il a réaffirmé ne pas avoir, pour quelques raisons que se soient, fait voter pour Didier ROBERT au second tour. (Rappelons qu’entre les deux tours des régionales, Didier ROBERT a progressé de 21,33 % sur Sainte Suzanne alors que dans toutes les autres communes sa progression est inférieure à 15%). Nous prenons acte de ses affirmations mais nous rappelons que l’analyse des résultats et les comparaisons sont têtues. Nous laissons chaque citoyen encore une fois juge des actes et des propos de chacun.

Par ailleurs, la presse a fait écho de nouveaux problèmes judiciaires pour Maurice GIRONCEL, avec une convocation devant le tribunal correctionnel courant avril. Face à cette nouvelle épreuve, nous lui souhaitons tout le courage qu'il convient.

3 – Démissions du Conseil Politique

Cependant, Maurice GIRONCEL a fait, dans la presse, référence aux statuts du parti pour dire que les démissions des 8 membres saint louisiens du Conseil politique étaient un non-événement puisqu’ils étaient déjà exclus par la dissolution de la section saint Louisienne.

Cela est faux.

Nous tenons, à ce sujet, à faire la mise au point, texte à l’appui.

En effet, nous rappelons à Maurice GIRONCEL, que les membres du Conseil Politique sont élus par le congrès. Chaque membre est élu nominativement lors d’un scrutin de liste qui a lieu à bulletin secret. Chaque membre siège dans les instances où il a été élu jusqu’à l’ouverture du congrès suivant. L’élection des membres du Conseil Politique ne concerne aucunement les sections qui n’interviennent que pour proposer des représentants au bureau du congrès, qui décide de leur candidature. En somme, toutes les sections pourraient être dissoutes que le conseil politique pourrait quand même se réunir. Seule, une suspension, une exclusion ou une démission peut enlever le droit d’un membre de siéger dans les instances. Il s’agit là, surement, d’une erreur d’interprétation des textes qu’il est permis à chacun de relire.

Nous tenons donc à préciser que pour nous, le départ de 8 membres représentant plus de 10% du conseil politique est loin d’être un non-évènement et l’empressement de la direction à contre-attaquer le montre bien.

Pour finir, il est clair que quel que soit le mode d’éviction des membres (suspension, exclusion ou démission) cela montre bien le divorce consommé entre la direction et un certain nombre d’ex-cadres du parti, membres du conseil politique. Cette hémorragie que certains essaient de minimiser n’est, cependant, pas finie puisque nous avons appris la démissions de plusieurs membres non saint louisiens du conseil politique.

Entre autres, notamment celle de Mme Sylvie MOUNIATA – Elue au 8ème congrès membre du secrétariat du PCR, du bureau ainsi que du conseil Politique et ex-secrétaire de la section de Saint Pierre ;

Et de Mr Jean Hugues SUZANNE – Elu au 8ème congrès membre du Bureau et conseil politique du PCR – Actuel secrétaire de la section de Petite Ile ;

Annoncées au dernier Conseil Politique de la semaine dernière.

D’autres semblent être parvenues à la direction ou vont bientôt l’être.

Ces nouvelles démissions trouveront surement une explication, il n’en demeure pas moins qu’elles existent et donnent le ton. A cela, on peut y ajouter la fermeture de la section des Avirons.

Pour en finir avec ces informations, nous souhaitons réaffirmer notre engagement auprès des militants et des sympathisants pour construire une nouvelle alternative à gauche pour Saint Louis, La Rivière et pour La Réunion. Les membres de la direction du PCR ont souhaité que nos routes se séparent. Ils en portent seuls la responsabilité et chacun aura à se positionner pour l’avenir.

4 – Bilan de la campagne de soutien :

Pour faire suite à nos exclusions, nous avons décidé de lancer une pétition de soutien sur la commune de Saint Louis. Cette initiative a été présentée lors de notre dernière conférence de presse.

Nous vous avions donné rendez-vous fin février pour le bilan et pour informer la population des suites que nous donnerions à notre action politique.

Nous avons à la date du 27 février 2374 signatures du document avec les résultats suivants :

Les trois questions offraient la possibilité aux pétitionnaires de répondre oui ou non.

Question 1 – Approuvez-vous la décision de Claude HOARAU et de Fabrice HOARAU de soutenir au deuxième tour des élections régionales la liste d’union conduite par Huguette BELLO ?

Question 2 – Approuvez-vous la décision de la direction du PCR de sanctionner gravement ces dirigeants ?

Question 3 – Souhaitez-vous que Claude HOARAU et Fabrice HOARAU poursuivent sous d’autres formes que dans les instances du PCR leur action en faveur de St Louis, de La Rivière et de La Réunion ?

Aux Trois questions posées, 2275 Personnes ont répondu favorablement (Oui, Non, Oui) et appuient donc notre décision initiale, rejettent les sanctions à notre encontre et sont d’accord pour que nous continuions notre action politique en faveur de la population sous d’autres formes.

99 personnes signataires, pour des raisons diverses ont donné d’autres réponses aux trois questions. Nous respectons leurs choix.

L’analyse montre que sur 2374 pétitionnaires, 2275 ont répondu favorablement soit 95,8 %.

De plus, nous avons encore un certain nombre de fiches dans les mains des militants et nous continuerons à les récolter jusque fin mars pour laisser à chacun le temps de s’exprimer. Nous pensons bien dépasser les 3000 pétitionnaires à ce moment-là, sur la commune.

Le résultat de cette initiative montre bien que la décision de la direction du PCR est inacceptable pour une grande majorité des militants et sympathisants Saint Louisiens et Riviérois qui nous soutiennent et souhaitent nous accompagner dans une nouvelle démarche. La décision de dissolution de la section de Saint Louis qui place tous les militants en dehors du parti a été prise comme une agression par la plupart des militants qui souhaitent, aujourd’hui, continuer à militer à nos côtés.

Près de 2400 pétitionnaires est en réalité un fantastique résultat auquel nous ne nous attendions pas vraiment d’autant que le chiffre des 3000 signatures sera surement atteint d’ici fin mars . Il s’agit de près de 6% du corps électoral. Cela prouve que nous sommes largement soutenus par les militants et les sympathisants habituellement actifs.

5 – Décisions

Pour Saint Louis et La Rivière :

A la lumière des résultats de la pétition et des nombreux échanges ayant eu lieu, et qui continu, nous avons pris les décisions suivantes :

- Nous appelons à la création de Comités Locaux d’Action Populaire sur Saint Louis et sur La Rivière.

Cet appel s’adresse à l’ensemble des militants qui ont été à un moment ou à un autre ou le sont encore actuellement membre du PCR, ainsi qu’à tous les sympathisants qui ont de près ou de loin accompagné les batailles du Parti sur Saint Louis et La Rivière.

En fait, il s’adresse à tous ceux qui ne se retrouvent plus dans les orientations politiciennes de la direction actuelle du PCR mais aussi à tous ceux qui veulent s'impliquer dans l'action citoyenne à nos côtés.

L’heure est à l’action et à l’unité autour d’une base programmatique à définir et à élaborer ensemble.

Nous allons pour notre part rencontrer tout le monde, tous ceux qui le souhaitent, pour discuter des modalités qui ouvriront les portes à une vraie alternative à gauche sur Saint Louis et La Rivière. Dès la semaine prochaine nous travaillerons à la création de ces comités locaux

Ce rassemblement devra se faire sur la base d’une plateforme programmatique de revendications populaires.

Pour La Réunion :

Au-delà de la commune de Saint Louis nous lançons dans le même état d’esprit que pour Saint Louis et La Rivière un appel pour la constitution d’un collectif à l’échelle de l’île. Ce collectif permettrait la création d’autres Comités locaux dans lesquels pourraient se trouver :

- L’ensemble des militants de l’île qui ont été à un moment ou à un autre ou le sont encore actuellement membre du PCR, et qui ne s’y retrouvent plus.

- Tous les sympathisants qui ont de près ou de loin accompagné les batailles du Parti

- Tous les progressistes de bonne volonté

Nous lançons un appel pour la constitution d’une vraie alternative à gauche sur les bases qui ont fondé notre engagement et celui de nombreux militants et sympathisants :

2 aspects nous paraissent fondamentaux :

- La reconnaissance, l’identité et la responsabilité du peuple réunionnais

- La lutte contre la misère moderne, pour le progrès social et pour le développement de La Réunion par tous et pour tous.

C’est sur ces bases que nous sommes déjà en discussion à travers le pays et au travail pour la réalisation d’une plateforme de lutte pour La Réunion et pour le peuple réunionnais.

Cette nouvelle force pourrait, à ce moment-là, discuter avec toutes les forces progressistes de La Réunion afin d'offrir une vraie opposition programmatique à la droite qui concentre actuellement une grande majorité des responsabilités locales.

Fabrice HOARAU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents